Description

Où il s’agit d’évoquer ce qui est – l’innocence de l’être, son silence bruyant. Sa beauté incompréhensible, presque douloureuse.
Où toujours l’on est ramené à soi. À la joie brève, à la nostalgie qui étreint, une inquiétude, comme ce qui serait au principe de l’écriture, l’indice de l’impossible adéquation.

Sophie Renée Bernard écrit depuis l’enfance. Pèlerinages de la chèvre est son troisième ouvrage publié. Commencés il y a plus de dix ans, les poèmes du présent recueil veulent dire l’expérience de l’Émotion (ce bouleversement de soi devant l’altérité), par-là appeler (faire signe ?), rappeler, conjurer sa fragile existence, qui est aussi celle du monde.